Blogue

Articles

18 février 2019

Le Cash Forecast: Un outil décisionnel important

Écrit par Paul Tawel

Toutes les entreprises doivent estimer avec précision les recettes et déboursés qui seront générés par leurs opérations pour une période d’au moins 12 mois. Ces prévisions des flux de trésorerie (ou gestion du cashflow) représentent un des aspects les plus importants d’une saine gestion financière.

Sans une connaissance précise de ses besoins d’argent futurs, une organisation peut subir une crise de liquidités qui aurait des conséquences désastreuses pour sa survie. Une entreprise qui est à court de liquidités et qui n’est pas en mesure de renouveler ou accroître son financement, deviendra inévitablement insolvable.

Par conséquent, le « cash forecast » doit être perçu d’abord comme le système d’alarme dont doit se doter une compagnie pour mesurer le risque qu’elle encourt de ne plus avoir assez de fonds disponibles pour faire face à ses engagements.

Ensuite, le « cash forecast » doit être considéré comme un outil stratégique qui permettra aux gestionnaires de prendre les décisions financières les mieux éclairées:

  • Améliorer le rendement des opérations de marché monétaire.
  • Bonifier la gestion du fond de roulement afin d’éviter les surplus/déficits d’encaisse.
  • Effectuer la conversion de devises étrangères, lorsque nécessaire et mettre en place des programmes de couverture (hedging) adéquats pour se prémunir contre les pertes de change.
  • Planifier adéquatement le financement à long terme afin d’empêcher que l’entreprise émette de la dette inutilement ou subisse des déficits de trésorerie.
  • Aider la haute direction à accroître la valeur de l’entreprise.
  • A travers l’élaboration des meilleurs et pires scénarios, mesurer l’impact sur l’encaisse des changements commerciaux, opérationnels et financiers qui seront introduits par les gestionnaires au fil du temps.

Finalement, le « cash forecast » représente aussi un outil de contrôle important pour détecter tous les problèmes monétaires qui peuvent affaiblir une compagnie. En voici, quelques exemples :

  • Déceler les débits non autorisés et les fraudes dans les comptes de banque avant que les comptes ne soient réconciliés.
  • Repérer les erreurs commises par le département des comptes payables (i.e. sorties d’argent non-prévues, paiements de taxe non effectués, etc.).
  • Mesurer la performance de l’entreprise à générer l’argent nécessaire pour maintenir ou élargir sa base d’actifs (évaluation périodique du « free cashflow »).

Les avantages de développer un bon « cash forecast » sont trop nombreux pour que sa mise en place soit négligée.

Ultimement, c’est un instrument qui permet de démontrer l’habileté de l’entreprise à gérer ses opérations financières correctement et, bien utilisé, peut servir à accroître considérablement le niveau de confiance des investisseurs.EFS peut vous aider à implémenter ces meilleures pratiques. Commencez votre essai gratuit de 30 jours aujourd’hui!

Articles qui pourraient vous intéressés